Canadian Consulting Engineer

Un regard vers l’avenir pour matriser le changement

Tout en naviguant le Rpertoire 1999 des membres de l'AICC, j'ai t frapp par la grande varit de services professionels offerte par nos membres, des services allant bien au del de ceux propres au...

June 1, 1999   Canadian Consulting Engineer

Tout en naviguant le Rpertoire 1999 des membres de l’AICC, j’ai t frapp par la grande varit de services professionels offerte par nos membres, des services allant bien au del de ceux propres au gnie traditionnel. Ce fut pour moi une confirmation de l’ampleur avec laquelle les membres de l’AICC s’adaptent aux dbouchs de l’heure dans nos marchs.

Il m’est vident aussi que nos marchs ne sont toujours pas prts percevoir nos enterprises comme tant des fournisseurs part gale de services professionnels couramment offerts par les conseillers en gestion, les urbanistes et les spcialistes de l’environnement, pour en nommer quelques-uns.

mon avis, cette situation est en partie de notre faute. Pour la plupart, nous n’acceptons pas encore compltement, au sein de notre propre industrie, que ces autres services professionnels sont tout aussi pertinents nos entreprises commerciales que le sont nos aptitudes en ingnierie traditionnelle. Par consquent, les marchs tendent cherher plutt ces autres professionnels pour faire un travail que nos membres sont tout aussi capables de mener terme.

Ce fut un privilge et un plaisir de servir titre de prsident du Conseil de l’AICC cette dernire anne.

Lors de mon cheminement avec le Conseil, nous avons tent de reprsenter, par notre structure et nos activits, cet environnement d’affaires dont j’ai parl ci-haut. Je crois qu’ mesure que l’AICC s’efforcera de rflter davantage les intrts commerciaux non traditionnels de ses membres, cette organisation vivra probablement des changements importants dans les annes venir.

Dans ce numro de Canadian Consulting Engineer, l’AICC prsente sa liste des membres pour 1999. Renseignez-vous davantage sur l’tendue des services professionnels qu’ils offrent en communiquant soit avec notre Bureau national, en consultant le Rpertoire ou en communiquant directement avec les firmes.

BOB LORIMER, ING.P.

PRESIDENT DU CONSEIL


Print this page

Related Stories

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*