Canadian Consulting Engineer

Petit prix, petit travail

Etes-vous ingnieur-conseil parce que vous aimez relever des dfis techniques ou parce que vous voulez utiliser votre expertise pour exploiter une entreprise rentable? Dans le premier scnario, si on ...

October 1, 2001   Canadian Consulting Engineer

Etes-vous ingnieur-conseil parce que vous aimez relever des dfis techniques ou parce que vous voulez utiliser votre expertise pour exploiter une entreprise rentable? Dans le premier scnario, si on se satisfait de se tenir occup, on risque de baisser les prix, de comprimer les cots et de provoquer des frustrations chez les employs. Inversement, le deuxime scnario mne des partenariats avec les clients, des projets stimulants, une satisfaction personnelle et des entreprises viables.

L’AICC veut aider ses firmes membres augmenter leur rentabilit en les encourageant vendre leurs services en fonction de la valeur qu’ils procurent et en amliorant les niveaux de rmunration des projets. Pour raliser cet objectif, l’AICC vise autant les clients que ses firmes membres.

En ce qui concerne les clients, l’AICC leur fera part des rsultats du sondage auprs des clients raliss l’an dernier. Ce sondage rvle que les clients les plus satisfaits, c’est–dire sont ceux qui ont retir une grande valeur de nos services, sont des clients du secteur priv avec qui nous avons travaill depuis l’tape conceptuelle d’un projet et qui ont retenu nos services soit sans mise en concurrence ou la suite d’un processus de qualification. C’est galement chez ces clients que le niveau de rmunration est le plus lev. L’AICC considre qu’il existe une corrlation directe d’une part entre la mthode de slection des consultants, l’tape laquelle le consultant est appel participer au projet et les taux de rmunration et, d’autre part, la qualit et la valeur des services fournis.

Quant nos membres, nous voulons renverser la tendance de vente de services rabais pour que leur rmunration soit base sur la valeur. En effet, il ne suffit pas de se tenir occup pour assurer la rentabilit de son entreprise.

Pour illustrer le principe du prix et de la valeur, j’aimerais citer John Ruskin (1819-1900) :

Il n’est pas sage de payer trop, mais il est pire de payer trop peu. Lorsque vous payez trop, vous ne perdez qu’un peu d’argent. Lorsque vous payez trop peu, vous perdez parfois tout parce que vous venez d’acheter quelque chose qui est incapable de faire ce pourquoi vous l’avez achet. Selon la loi de l’quilibre commercial, il est tout simplement impossible de payer peu et de recevoir beaucoup.

En d’autres mots : petit prix, petit travail.

ANDREW STEEVES, P.ENG., PRESIDENT DU CONSEIL


Print this page

Related Stories

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*