Canadian Consulting Engineer

L’AICC et les finissants en gnie

Alors que nous nous engageons dans la deuxime moiti de cette dcennie, de nouveaux dfis et de nouvelles opportunits se prsentent notre industrie. Les projets d'investissement et de rinvestisse...

October 1, 2005   Canadian Consulting Engineer

Alors que nous nous engageons dans la deuxime moiti de cette dcennie, de nouveaux dfis et de nouvelles opportunits se prsentent notre industrie. Les projets d’investissement et de rinvestissement dans l’infrastructure nationale des divers paliers de gouvernement vont assurment garder nos firmes trs occupes, tout en imposant des pressions sur les ressources humaines de notre industrie. Ces pressions continueront de mettre en vidence l’importance du recrutement et du maintien de nos effectifs. L’intgration de nouveaux employs dans l’industrie, tout en maintenant les normes leves auxquelles s’attendent nos clients, ncessitera des investissements en formation et en orientation, ainsi qu’en matire d’intgrit professionnelle.

Que signifient ces dfis et ces opportunits dans le cadre des missions de l’AICC?

Cette dernire anne, je dois dire que nous avons tous t un peu surpris du faible niveau de sensibilisation, chez les nouveaux diplms en gnie, ce que reprsente la profession d’ingnieur-conseil. De nombreux finissants regardent vers le secteur manufacturier, l’industrie de la construction ou le gouvernement pour entreprendre leur carrire. Le profil du secteur vis, son image et les possibilits de revenu semblent tous avoir une influence sur ces choix de carrire. L’ancien prsident du conseil, Allen Williams, et d’autres membres du conseil de l’AICC se sont runis avec le Conseil canadien des doyens d’ingnierie pour examiner des occasions de transmettre notre message ces finissants. Un document de prsentation intitul Le gnie-conseil est une industrie a t prpar et test auprs du conseil de l’AICC et d’un groupe de jeunes ingnieurs l’emploi de la firme d’Allen. Le document a ensuite t peaufin et prsent aux finissants de l’universit de l’Alberta. Ce document a t si bien reu que nous poursuivrons l’initiative avec un programme qui sera appuy par l’AICC et administr par chaque association membre travers le Canada. Si nous voulons assurer l’avenir de notre industrie, nous devons attirer et garder les meilleurs finissants. Nous assurerons ainsi des possibilits de perfectionnement technique, des salaires concurrentiels et des carrires enrichissantes.

Le mois prochain, je parlerai de la manire dont l’AICC continue d’uvrer assidment vers l’adoption des principes de la slection base sur les comptences au Canada. Il me fera plaisir de vous faire part de nos succs mesure que nous progressons.

NORM HUGGINS, P.ENG.

PRESIDENT DU CONSEIL, L’AICC


Print this page

Related Stories

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*